Le SCK CEN intensifie ses collaborations avec le Maroc

2018-11-29

Dans le cadre de la mission économique au Maroc qui s’est tenue du 26 au 28 novembre derniers, le Centre d’Etude de l’Energie Nucléaire (SCK•CEN) a consolidé ses accords de collaboration avec le Centre National de l’Energie des Sciences et Techniques Nucléaires (CNESTEN). Le centre de recherche belge mettra notamment son expertise en matière de dosimétrie des réacteurs d’essai et de production de radio-isotopes médicaux au profit de son homologue marocain.

Pour cette mission économique présidée par la Princesse Astrid, 469 hommes politiques et entrepreneurs avaient fait le déplacement au Maroc. Parmi cette délégation belge, le SCK•CEN était égalemnt du voyage afin d’intensifier son partenariat avec le centre de recherche marocain CNESTEN.


Les deux centres de recherche collaborent depuis une vingtaine d’années sur plusieurs projets scientifiques dans différents domaines d’application du nucléaire. En 2011, ils intensifient leur partenariat en signant un Protocole d’Entente, renouvelé en 2016. Dans le cadre de cet accord de collaboration, les experts belges
et marocains échangent leurs connaissances notamment en sciences des matériaux,
en surveillance radiologique, en dosimétrie, en recherche et formation ou encore en
production de radio-isotopes utilisé en médecine nucléaire.


Dans le cadre de la mission économique, la Belgique et le Maroc ont décidé de donner une nouvelle impulsion à ce partenariat en signant une lettre d’intention. Cet accord de collaboration a été signé par Derrick Gosselin, président du conseil d’administration du SCK•CEN, Eric van Walle, directeur général du SCK•CEN et Khalid El Mediouri, directeur général du CNESTEN, en présence du secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, Pieter De Crem, également Envoyé spécial du gouvernement fédéral pour l’infrastructure de recherche MYRRHA.


Eric van Walle : « La Belgique dispose d’une expertise unique dans un large domaine d’applications des sciences et technologies nucléaires, et en particulier en médecine nucléaire. Grâce au réacteur de recherche BR2, nous produisons jusqu’à 65% de la demande mondiale en radio-isotopes médicaux. Nous serons heureux de pouvoir mettre cette expertise au profit des projets menés par nos confrères marocains et de les accompagner dans le développement de leur capacité de production de ces radio-isotopes, essentiels pour le diagnostic et le traitement du cancer. »


« En concluant cet accord de collaboration, le SCK•CEN confirme une nouvelle fois son rôle de leader mondial dans le développement et la production de radio-isotopes médicaux. Son expertise est ainsi mise à disposition de ses partenaires, de sorte qu’un maximum de personnes puissent profiter de cette technologie », raconte le Secrétaire d’État au Commerce extérieur Pieter De Crem. « La décision du gouvernement de septembre 2018 entérinant le financement des autorités fédérales dans MYRRHA à hauteur de 558 millions d’euros permet au SCK•CEN de conserver un rôle crucial en matière de recherche et de production de radio-isotopes médicaux destinés au diagnostic et au traitement du cancer. Cet investissement en va de l’intérêt de tous. »

Contacts presse

Maud Vanderthommen +32 (0) 473 58 61 04 - maud.vanderthommen@sckcen.be
Cathy Schoels +32 (0) 0477 68 02 80 - cathy.schoels@gmail.com