Protocole d’entente entre le Canada et la Belgique

2018-03-16

Les installations de recherche ARIEL, ISAC et MYRRHA collaborent dans la production de radio-isotopes rares

Dans le cadre de la visite d’Etat au Canada, TRIUMF et le SCK•CEN – deux des plus importants instituts scientifiques au monde officialisent leur collaboration internationale en vue de partager leur expertise dans le développement de leurs installations de recherches respectives, à savoir ARIEL et ISAC au Canada et MYRRHA en Belgique. Ces infrastructures de recherche visent à développer la production d’isotopes rares et les connaissances en physique et technologie des accélérateurs.

TRIUMF (Centre canadien d’accélération des particules) et le SCK•CEN (Centre de recherche belge de l’Energie Nucléaire) ont signé un Protocole d’Entente (Memorandum of Understanding) en vue d’officialiser la coopération entre les deux institutions de recherche internationales de premier plan. Cet accord de collaboration bilatérale a été signé par Eric van Walle, directeur général du SCK•CEN, et Jonathan Bagger, directeur de TRIUMF, en présence du Roi et de la Reine de Belgique, du ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et du secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, Pieter De Crem, également Envoyé spécial du gouvernement fédéral pour le programme de recherche MYRRHA.

TRIUMF et le SCK•CEN travailleront ensemble dans le domaine de la production d’isotopes rares, en se concentrant en particulier sur la recherche et la technologie. Partageant des objectifs communs, les deux centres de recherche ouvrent ensemble un nouveau champ d’opportunités pour exploiter leurs atouts et repousser encore les frontières de la découverte et de l’innovation au bénéfice de leurs deux pays.

« Nos centres de recherche sont de puissants moteurs de découverte et d’innovation », explique Jonathan Bagger, directeur de TRIUMF. « La coopération de nos deux organisations offre l’opportunité unique de mettre à profit nos atouts et infrastructures tels que ARIEL, ISAC et MYRRHA, notre expertise multidisciplinaire ainsi que nos vastes réseaux respectifs dans le but de repousser les limites du possible pour le bien de la science et de la société. »

« Nous nous réjouissons de ce nouvel accord de collaboration entre nos deux pays », explique Eric van Walle, directeur général du SCK•CEN. « Il est indispensable de partager notre expertise pour faire avancer la science et la technologie nucléaires et répondre à de grands enjeux sociétaux. Grâce à l’installation de recherche MYRRHA, nous serons en mesure d’apporter une solution technologique au traitement des déchets nucléaires, mais aussi de développer de nouveaux types de radio-isotopes médicaux
comme les émetteurs alpha, essentiels pour le traitement de maladies telles le cancer
. »