La Boeretang fermée à la circulation de transit

Suite aux analyses menées après les attentats de Bruxelles, le SCK•CEN a décidé, en concertation avec les autorités compétentes, de fermer une partie de la Boeretang à la circulation de transit. De nouveaux panneaux de signalisation ont été installés aux abords du SCK•CEN.

Depuis le 14 mai dernier, une partie de la Boeretang est fermée à la circulation de transit (véhicules, cyclistes et piétrons) entre :

  • le rond-point à l'entrée du SCK•CEN, VITO et Belgoprocess site 2
  • et la desserte routière vers EURIDICE-Goorstraat de l'autre côté du site SCK•CEN

  

Plus d'info:

Adresse et route

Zones non accessibles via Mol

Les entrées du SCK•CEN, VITO et Belgoprocess site 1 et 2, ainsi que le quartier résidentiel, l’hôtel-restaurant Lakehouse et l’infrastructure sportive de Nuclea sont accessibles aux visiteurs, fournisseurs et autres externes via la Gravenstraat (Dessel-Retie). Pendant la journée, ces endroits sont également accessibles via le chemin du canal le long des sas 6 et sas 7 ; ce chemin est fermé à la circulation à hauteur du sas 6 entre 23h30 et 5h30.

Les fournisseurs peuvent effectuer leurs livraisons de 8h30 à 12h et de 13h à 16h à la Réception des Marchandises du VITO, à proximité du rond-point (Boeretang 200).

Zones non accessible via Dessel

Le site d’EURIDICE reste accessible via la Boeretang (Mol). La desserte routière carrossable reliant la Boeretang à EURIDICE est fermée entre 19h et 7h.

Le SCK•CEN et les communes de Mol et Dessel ont déjà installé des panneaux de signalisation supplémentaires afin d’indiquer les itinéraires à suivre. « Cette fermeture de la Boeretang fait partie de la série de mesures de sécurité que nous implémentons en étroite concertation avec les autorités, suite aux attentats de Bruxelles, et plus largement, dans le cadre de la sécurisation des sites nucléaires », explique Eric van Walle, directeur général du SCK•CEN. « Nous comprenons que ce changement puisse quelque peu perturber les trajets habituels des habitants de Mol et de Dessel et tenons à les remercier d’avance pour leur compréhension. »