Gestion des déchets radioactifs

Dépôt en surface pour des déchets moyennement et faiblement radioactifs de courte vie
> Dépôt souterrain des déchets hautement radioactifs dans des couches profondes d'argile
> Transmutation: réduire les déchets radioactifs et les rendre moins toxiques

 

L'homme produit des déchets radioactifs au cours de bon nombre d'applications nucléaires. La plus connue reste la production d'électricité dans les centrales nucléaires, mais des déchets radioactifs sont également produits dans des hôpitaux et dans l'industrie. Durant des dizaines, des centaines voire quelquefois des millions d'années, ces déchets émettent des rayonnements ionisants que l'on ne peut ni voir, ni sentir. Afin de protéger l'homme et l'environnement contre les éventuels effets nocifs de ces rayonnements, le SCK•CEN contribue à la recherche de solutions pour la gestion de ces déchets à long terme.

Le SCK•CEN travaille à cet effet en étroite collaboration avec l'ONDRAF, l'organisme national des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies, responsable de la gestion à court et à long terme de tous les déchets radioactifs produits en Belgique.

Différents types de déchets

Selon l'intensité du rayonnement et de la durée de vie, il y a lieu de faire une distinction entre les  types de déchets: faiblement, moyennement, hautement radioactifs et les déchets de courte ou de longue vie. (Des informations détaillées sur la classification des déchets radioactifs peuvent être trouvées sur le site de l'ONDRAF)

Chaque type de déchets radioactifs requiert une solution spécifique. En Belgique, les déchets faiblement et moyennement radioactifs de courte durée de vie sont mis en dépôt en surface dans une installation spécialement conçue à cet effet. Pour les déchets hautement radioactifs et déchets de longue vie, nous examinons s'il est réalisable et sûr de les mettre en dépôt dans le sol.

 

Plus d'information sur notre ‘Science Platform’ (en anglais)