Démantèlement d'installations nucléaires

> Démantèlement du réacteur BR3: une première mondiale
> Importante question quant à notre expérience du démantèlement

Lorsqu'une installation nucléaire est mise à l'arrêt définitivement, son démantèlement et son assainissement doivent se faire de manière sûre. L'expertise unique développée au cours de l'opération de démantèlement du réacteur BR3, est à présent mise à disposition d'autres entreprises nucléaires tant nationales qu'internationales. Le grand défi d'un démantèlement est de trouver un équilibre entre la faisabilité au niveau sécurité et au niveau économique, BR3 ayant été sur ce plan, un apprentissage sans précédent.

Démantèlement du réacteur BR3:
une première mondiale

Le réacteur BR3 a été mis à l'arrêt en 1987. Ce réacteur à eau pressurisée a été le premier sélectionné en Europe pour subir un démantèlement complet. Ce projet de démonstration a pour but d'établir la faisabilité économique et technique. Cette opération de démantèlement nous a livré une mine d'informations quant aux coûts, à la production des déchets et à la radioprotection. Ces connaissances nous ont permis d'évaluer de manière réaliste, la faisabilité technique et l'impact financier d'autres projets de démantèlement.

Nouveaux développements

La première mission lors du démantèlement du réacteur BR3 consistait en l'élimination et l'évacuation des combustibles. On est ensuite passé aux éléments hautement radioactifs tels que la cuve du réacteur et les circuits contaminés, dont le circuit primaire de refroidissement. Pour toutes ces opérations, des techniques de coupe ont été élaborées. A l'aide de robots spéciaux et d'outils téléguidés, nous avons pu limiter les doses de rayonnement de nos travailleurs à un minimum absolu; ce qui a été au centre de nos préoccupations durant tout le projet. Un software spécifique a été développé; il représente en 3D la zone d'irradiation qui permet de définir de quelle manière se déroule au mieux le démantèlement.

 

Tout démantèlement d'une installation nucléaire s'acompagne inévitablement de déchets radioactifs. Le dépôt de
ceux-ci est très onéreux. Des méthodes ont été développées pour réduire autant que possible la quantité de déchets radioactifs,  notamment par le biais de la décontamination d'éléments métalliques. Nous avons ainsi construit en nos ateliers, une installation pour la décontamination chimique. Notre savoir-faire est également mis à disposition de nos clients.

Retour au "green field"

La décontamination et la destruction de tous les bâtiments clôturent ce projet de démantèlement. L'objectif est que la totalité du territoire reçoive à nouveau le statut de "green field" (réhabilitation des sols à leur état d'origine) et puisse ainsi servir à d'autres fins.

Images du BR3

Importante question au sujet de notre expertise de démantèlement

De par le monde, des installations nucléaires doivent être démantelées. Cela ne fera d'ailleurs que croître avec le temps car de plus en plus d'installations atteignent leur fin de vie. C'est la raison pour laquelle nous nous attendons à une augmentation de la demande en expertise, expertise que nous avons acquise durant le démantèlement du BR3.

L’expérience acquise avec le BR3 constitue en outre une précieuse source d’informations pour la conception et le design de nouvelles installations; celles-ci doivent en effet être construites de manière à pouvoir à la fois être démantelées de façon sûre et produire le moins de déchets radioactifs. Le SCK•CEN collabore déjà au démantèlement des installations MOX de Belgonucléaire à Dessel et au démantèlement du réacteur de recherche Thesis dans les bâtiments de l'université de Gand.

Plus d'infos: Démantèlement et décontamination

Plus d'information sur notre ‘Science Platform’ (en anglais)